La diaspora ouïghoure

Sur ce blog et dans les médias, nous avons énormément parlé des ouïghours et plus particulièrement des deux ex-détenus de Guantanamo réfugiés en Suisse.

Or, il nous semble intéressant de partager avec vous un petit historique de cette communauté et de la formation d’une “diaspora ouïghoure” au fil du XXème siècle et la création d’une identité propre à ce peuple.

Voilà l’article.

Et voici un résumé du texte :

La migration ouïghoure contemporaine commence à la fin de 19ème siècle lorsque l’Empire Chinois de la dynastie Qing envahit la province jusque-là autonome. Mais la migration vers l’occident commence dans les années 50 après la main mise de la Chine communiste sur le Turkestan. Aujourd’hui, il n’y a pas un chiffre officiel du nombre des Ouïghours à l’extérieur. Les pays turcophones de l’Asie centrale comprennent le plus grand nombre de migrants ouïghours par la proximité géographique, linguistique et culturelle. La Turquie, l’Australie, le Canada accueillent un nombre assez important de cette population grâce à la politique migratoire de ces pays. Un autre pôle américano-nippon comprend essentiellement les intellectuels et scientifiques ouïghours qui y sont installés souvent pour des raisons professionnelles. Un dernier pôle migratoire est les pays d’Europe occidental et scandinaves, dont la particularité se trouve sur la migration politique.

Depuis ces quelques dernières années, si certains, que ce soit les médias ou les chercheurs, n’hésitent pas à dénommer la communauté ouïghoure dispersée comme diaspora, d’autres chercheurs de la diaspora restent sceptiques sur la pertinence de cette nomination en raison de la montée récente des réseaux ouïghours. Depuis les années 90, les Ouïghours à l’étranger ont non seulement réussi à se regrouper en institution internationale en créant dans chaque pays d’installation des organisations interconnectées, mais ont également retrouvé la connexion avec leur pays d’origine. Le rôle des nouvelles technologies dans ce développement est primordial, notamment l’arrivée de l’Internet qui a très largement contribué à la mondialisation des réseaux ouïghours.

Leave a Reply

Your email address will not be published.